English English
Dalett
Formation professionnelle, coaching individuel et collectif, stratégie de carrière
 
Accueil
Blog
Qui
Sommes-nous ?
Nos
Interventions
Nos
Publications
Nous
Contacter
 
Le blog d’Hercule Martin Manager
 
puce Comment réseauter : aborder un (quasi) inconnu
Rubrique : Contes et humour,Efficacité professionnelle,Lectures d'Hercule Martin,Les clés de l'employabilité,Test et exercices Publié le vendredi, 13 juillet 2018
   

Ce sont presque les vacances, alors place à des sujets d’apparence plus léger, mais qui sont utiles à tout moment. Voici un résumé d’un article trouvé sur Slate et qui enchantera tous ceux qui ont du mal à entamer une conversion avec un inconnu dans les milieux sociaux et professionnels (un clin d’œil aux  introvertis en particulier).

D’abord deux enseignements :

Les premières étapes d’une conversation servent –consciemment ou non– à évaluer le rang de l’interlocuteur ou de l’interlocutrice et à affirmer le vôtre.

Ensuite, comme le précise l’Encyclopédie moderne, la conversation «n’est point une course vers un but, une attaque régulière sur un point; c’est une promenade au hasard dans un champ spacieux».

Maintenant quelques pistes :

« Qu’est-ce que vous faites, dans la vie?» n’est pas une bonne entrée en matière. Elle est un peu rasoir et a tendance à ternir l’ambiance.

Préférez plutôt de demander à la personne en face de vous ce qu’elle a prévu pour l’automne prochain, invitez-la à parler de ses passions, de ses projets de voyage, de ses espoirs et de ses rêves.

Autre idée : Si vous voulez réunir assez d’informations pour affiner votre appréciation de votre interlocuteur / trice, optez de préférence pour une question de type « Qu’est-ce qui vous plaît, dans la vie ?» –quelque chose d’aimable, d’ouvert et de joyeux.

Puis l’improvisation collective se poursuit ; il vous incombe alors de transformer l’essai avec de bonnes questions. Vous vous ferez un plaisir de révéler un pan de votre personnalité –l’angle de votre curiosité, l’inclinaison de votre esprit.

Souvenez-vous : chez nombre d’individus barbants se cache une personne intéressante qui attend –bien trop patiemment– d’être révélée au grand jour.

Mais il faudra, pour ce faire, développer grandement votre capacité d’écoute, tendre l’oreille de manière active et attirante.

Cultiver le « silence éloquent », ce talent rare décrit en 1842 par un certain Sabertash : «L’homme capable d’écouter les laïus les plus tristes avec calme et attention qui se contente d’afficher un sourire d’approbation, de placer une question au bon moment, ou d’exprimer un doute (qu’il est certain de pouvoir dissiper aisément)– est un génie authentique; l’entité la plus rare de la société moderne».

     
   0 Commentaires Lire la suite

puce Laissez un commentaire

j’ai lu et accepte la politique de confidentialité de ce site

 
VOS CONTACTS

Vos contacts :

Gérard Rodach Maryse Hania
PRÉSENTATION
ACTUALITÉS
EBOOK
NOS LIVRES
CATÉGORIES
LIENS
RECHERCHE
S'ABONNER
ARCHIVES
         
Accueil / Blog
Qui sommes-nous ?
Nos interventions
 
Nos publications
Nous contacter
Documents téléchargeables
CGV
Politique de confidentialité
Information légales