English English
Dalett
Formation professionnelle, coaching individuel et collectif, stratégie de carrière
 
Accueil
Blog
Qui
Sommes-nous ?
Nos
Interventions
Nos
Publications
Nous
Contacter
 
Le blog d’Hercule Martin Manager
 
puce Entrez dans la forêt de votre cerveau
Rubrique : Lectures d'Hercule Martin,Les clés de l'employabilité Publié le vendredi, 14 juin 2019
   

Notre cerveau est comme une forêt avec ses arbres, ses taillis et ses sentiers. Cette image extraite d’une présentation d’un professeur de l’UQAM à Montréal permet de comprendre en images comment nous apprenons et ce que nous pouvons en tirer comme conséquence.

1ère leçon : notre esprit n’est pas une forêt vierge, il y a des sentiers parfois plus ou moins bien tracés. Plus vous y passez, plus ces sentiers sont clairs. Cela signifie qu’apprendre, c’est parfois sortir de ces sentiers et écraser des branches et feuilles. Ce n’est pas toujours confortable, il faut être motivé (ou contraint) pour apprendre.

2ème leçon : avec le temps et la répétition, de nouvelles connections neuronales se renforcent et se mettent en place. La répétition joue un rôle clé.

3ème leçon : ces nouvelles connexions peuvent être en concurrence avec des « sentiers » anciens établis et machinalement, vous pouvez être tentés de les réutiliser. Il faut 21 jours pour établir de nouvelles connexions cérébrales et plus longtemps pour abandonner les anciennes. Apprendre ne suffit donc pas. Changer d’habitudes est difficile et c’est à prendre en compte, surtout si votre environnement, lui, ne change pas de pratique.

4ème leçon : être actif et avoir un cerveau actif ne sont pas similaires. Je peux faire une action pratique en pensant à autre chose. Je peux écouter une leçon de façon passive, tout en étant concentré sur ce que mon interlocuteur dit. L’apprentissage actif veut dire rendre le cerveau actif, pas forcément bouger.

5ème leçon : dans ce contexte, la répétition, comme méthode de traçage de nouveaux sentiers n’et valable que si le cerveau est constamment actif. Ainsi le fait de relire plusieurs un texte devient mécanique et à l’effet inverse. Il vaut mieux varier les méthodes de répétition. Cela peut passer par du questionnement, de demander de dispenser un cours, de poser des questions à d’autres…

6èmeleçon : comme nous avons des habitudes, le fait de répéter un texte ne suffit pas à rendre le cerveau actif. Il vaut mieux multiplier les apprentissages, se faire poser des questions, interagir avec un autre…

 

Source : http://rire.ctreq.qc.ca/

     
   0 Commentaires Lire la suite

puce Laissez un commentaire

j’ai lu et accepte la politique de confidentialité de ce site

 
VOS CONTACTS

Vos contacts :

Gérard Rodach Maryse Hania
PRÉSENTATION
ACTUALITÉS
EBOOK
NOS LIVRES
CATÉGORIES
LIENS
RECHERCHE
S'ABONNER
ARCHIVES
         
Accueil / Blog
Qui sommes-nous ?
Nos interventions
 
Nos publications
Nous contacter
Documents téléchargeables
CGV
Politique de confidentialité
Information légales