English English
Dalett
Formation professionnelle, coaching individuel et collectif, stratégie de carrière
 
Accueil
Blog
Qui
Sommes-nous ?
Nos
Interventions
Nos
Publications
Nous
Contacter
 
Le blog d’Hercule Martin Manager
 
puce Le délai
Rubrique : Gérer son temps et ses priorités,Lectures d'Hercule Martin,Les clés de l'employabilité,Mieux gérer le changement permanent Publié le vendredi, 17 novembre 2017
   

Blog semaine 47 Le delaiExtrait du livre de Joël Dicker « La vérité sur l’affaire Harry Quebert » (editions de Fallois, 2012)

« Les écrivains qui passent leur nuit à écrire, sont malades de caféine et fument des cigarettes roulées, sont un mythe, Marcus.

Vous devez être discipliné, exactement comme pour les entraînements de boxe. Il y a des horaires à respecter, des exercices à répéter : gardez le rythme, soyez tenace et respectez un ordre impeccable dans vos affaires. Ce sont ces trois Cerbères qui vous protégeront du pire ennemi des écrivains. 

- Qui est cet ennemi ? 

- Le délai. Savez-vous ce que signifie un délai ? 

- Non. 

- Ça veut dire que votre cervelle, qui est capricieuse par essence, doit produire en un laps temps délimité par un autre. Exactement comme si vous êtes livreur et que votre patron exige de vous que vous soyez à tel endroit à telle heure très précise : vous devez vous débrouiller, et peu importe qu’il y ait du trafic ou que vous soyez victime d’une crevaison. Vous ne pouvez pas être en retard, sinon vous êtes foutu. C’est exactement la même chose avec les délais que vous imposera votre éditeur. Votre éditeur, c’est à la fois votre femme et votre patron : sans lui vous n’êtes rien, mais vous ne pouvez pas vous empêcher de le haïr. Surtout, respectez les délais, Marcus. Mais si vous pouvez vous payer ce luxe, jouez avec. C’est tellement plus amusant. » 

A la réflexion, nous sommes tous des écrivains. Nous courrons tous après des délais, parfois imposés par les autres, mais aussi souvent décidés par nous. Et nous en sommes les esclaves, consentants ou non.

Pour s’en sortir, l’écrivain (en l’occurrence vous) a (caricaturalement) le choix entre deux solutions :

  • S’en sortir par le bas et les respecter (quitte à y laisser sa peau), comme le « robot » discipliné auquel fait allusion le narrateur au début du texte
  • En sortir par le haut en apprenant à se connaître et à savoir dire non.

Bien sûr, dans la vie, la réalité est un mix de ces deux solutions. Cependant, quel dosage en avez-vous ?

     
   0 Commentaires Lire la suite

puce Laissez un commentaire

 
VOS CONTACTS

Vos contacts :

Gérard Rodach Maryse Hania
PRÉSENTATION
ACTUALITÉS
EBOOK
NOS LIVRES
CATÉGORIES
LIENS
RECHERCHE
S'ABONNER
ARCHIVES
         
Accueil / Blog
Qui sommes-nous ?
Nos interventions
 
Nos publications
Nous contacter
Documents téléchargeables
CGV
Information légales