English English
Dalett
Formation professionnelle, coaching individuel et collectif, stratégie de carrière
 
Accueil
Blog
Qui
Sommes-nous ?
Nos
Interventions
Nos
Publications
Nous
Contacter
 
Le blog d’Hercule Martin Manager
 

  1. Avoir deux oreilles et une seule bouche : Don Vito écoute toujours avant de décider, et parle très peu… et le plus souvent, c’est uniquement pour demander des précisions. De plus il n’interrompt la personne qui parle, et au contraire il la laisse parler.
  2. Accepter d’écouter les bonnes comme les mauvaises nouvelles:  les mauvaises nouvelles ne s’améliorent pas avec l’âge… Il ne faut pas cacher la vérité au Don…
  3. Prendre des décisions : Son rôle est d’écouter, penser et décider. Il délègue quasiment toutes les tâches une fois qu’il est devenu le parrain mais c’est lui qui décide de tout, et personne ne bouge le petit doigt sans son accord.
  4. Prendre des décisions réfléchies, sans y ajouter l’émotion: plutôt que de décider sous le coup de la colère, à chaque fois il réfléchit, mesure les conséquences de ses actes puis il prend sa décision.
  5. Savoir gérer les hommes et les projets : durant ses réunions avec ses « conseillers », Don Vito Corleone, prend des notes, demande des précisions si nécessaire, et assigne des missions précises avec des buts à atteindre pour chacun de ses hommes. Tout est préparé et planifié méticuleusement et clairement.
  6. Être méticuleux (voire paranoïaque) permet de rester le N°1:  il fait très attention aux détails pour ne rien oublier.
    Mesurer les conséquences de ses actes : Don Vito Corleone réfléchit aux conséquences de ses actes, avec tout ce que cela comporte pour lui, pour sa famille, sa « petite entreprise » et ses proches.
  7. Ne jamais faire rien pour rien:  lorsque le Parrain accorde une faveur, tous savent qu’ils lui devront quelque chose en retour qu’ils ne pourront refuser.
  8. Tenir parole: Le Don n’était pas un saint, mais il n’avait qu’une parole. Tous savaient qu’une fois qu’il s’était engagé à faire quelque chose il le ferait.
  9. Adapter les sanctions selon les personnes : pour motiver et se faire obéir de son entourage, Don Corleone utilise différentes sanctions selon ses interlocuteurs : la peur,le respect, la force…
  10. Bien entendu l’outil de management préféré reste sans conteste la peur qu’il inspire. Mais ce n’est pas une leçon de management à retenir, car le monde de l’entreprise n’est pas une mafia !

* Petite étude (non exhaustive) tirée du film Le Parrain (et adaptée d’un texte de Brian Halligan  publié sur son Blog www.smallbuzinesshub.com (merci au site http://conseilsenmarketing.blogspot.fr/)

 

-->
puce Le management à la Sicilienne
Rubrique : Lectures d'Hercule Martin,Les clés de l'employabilité Publié le vendredi, 2 octobre 2015
   

Le parrain

Depuis la Sicile, la mafia existe en tant qu’organisation depuis plus de 150 ans. Elle a connu des heures de gloire et de graves revers, mais a toujours su rebondir. Peu de grandes multinationales existent depuis aussi longtemps. Quelles leçons de management* en tirer ?

  1. Avoir deux oreilles et une seule bouche : Don Vito écoute toujours avant de décider, et parle très peu… et le plus souvent, c’est uniquement pour demander des précisions. De plus il n’interrompt la personne qui parle, et au contraire il la laisse parler.
  2. Accepter d’écouter les bonnes comme les mauvaises nouvelles:  les mauvaises nouvelles ne s’améliorent pas avec l’âge… Il ne faut pas cacher la vérité au Don…
  3. Prendre des décisions : Son rôle est d’écouter, penser et décider. Il délègue quasiment toutes les tâches une fois qu’il est devenu le parrain mais c’est lui qui décide de tout, et personne ne bouge le petit doigt sans son accord.
  4. Prendre des décisions réfléchies, sans y ajouter l’émotion: plutôt que de décider sous le coup de la colère, à chaque fois il réfléchit, mesure les conséquences de ses actes puis il prend sa décision.
  5. Savoir gérer les hommes et les projets : durant ses réunions avec ses « conseillers », Don Vito Corleone, prend des notes, demande des précisions si nécessaire, et assigne des missions précises avec des buts à atteindre pour chacun de ses hommes. Tout est préparé et planifié méticuleusement et clairement.
  6. Être méticuleux (voire paranoïaque) permet de rester le N°1:  il fait très attention aux détails pour ne rien oublier.
    Mesurer les conséquences de ses actes : Don Vito Corleone réfléchit aux conséquences de ses actes, avec tout ce que cela comporte pour lui, pour sa famille, sa « petite entreprise » et ses proches.
  7. Ne jamais faire rien pour rien:  lorsque le Parrain accorde une faveur, tous savent qu’ils lui devront quelque chose en retour qu’ils ne pourront refuser.
  8. Tenir parole: Le Don n’était pas un saint, mais il n’avait qu’une parole. Tous savaient qu’une fois qu’il s’était engagé à faire quelque chose il le ferait.
  9. Adapter les sanctions selon les personnes : pour motiver et se faire obéir de son entourage, Don Corleone utilise différentes sanctions selon ses interlocuteurs : la peur,le respect, la force…
  10. Bien entendu l’outil de management préféré reste sans conteste la peur qu’il inspire. Mais ce n’est pas une leçon de management à retenir, car le monde de l’entreprise n’est pas une mafia !

* Petite étude (non exhaustive) tirée du film Le Parrain (et adaptée d’un texte de Brian Halligan  publié sur son Blog www.smallbuzinesshub.com (merci au site http://conseilsenmarketing.blogspot.fr/)

 

     
   0 Commentaires Lire la suite

puce Laissez un commentaire

j’ai lu et accepte la politique de confidentialité de ce site

 
VOS CONTACTS

Vos contacts :

Gérard Rodach Maryse Hania
PRÉSENTATION
ACTUALITÉS
EBOOK
NOS LIVRES
CATÉGORIES
LIENS
RECHERCHE
S'ABONNER
ARCHIVES
         
Accueil / Blog
Qui sommes-nous ?
Nos interventions
 
Nos publications
Nous contacter
Documents téléchargeables
CGV
Politique de confidentialité
Information légales