English English
Dalett
Formation professionnelle, coaching individuel et collectif, stratégie de carrière
 
Accueil
Blog
Qui
Sommes-nous ?
Nos
Interventions
Nos
Publications
Nous
Contacter
 
Le blog d’Hercule Martin Manager
 
puce Ne soyez pas un « je sais tout », mais plutôt un « j’apprends tout le temps »
Rubrique : Lectures d'Hercule Martin,Les clés de l'employabilité,Mieux gérer le changement permanent Publié le jeudi, 27 septembre 2018
   

Dans une récente entrevue avec Business Insider, Satya Nadella attribue à Carol Dweck, professeur de psychologie à Stanford, et auteur du livre « Mindset », l’inspiration pour la culture qu’il tente de bâtir chez Microsoft.

« L’idée m’est venue alors que Je ne le lisais pas dans le contexte d’une culture d’entreprise ou de travail, mais dans le contexte de l’éducation de mes enfants. Carol utilise une métaphore simple d’enfants à l’école. L’un d’eux est un « je-sais-tout » et l’autre est un « j’apprends -tout.  Ce dernier fera toujours mieux que l’autre, même si l’enfant « je-sais-tout » commence avec des capacités beaucoup plus innées. Si cela s’applique aux garçons et aux filles à l’école, je pense que cela s’applique aussi aux PDG comme moi et à des organisations entières, comme Microsoft. »

Dans un article sur Inc.com, de journalistes commentent ses propos : Il y a pléthore d’experts, d’autorités et de gourous autoproclamés. Mais les titres autoproclamés ne sont pas seulement inutiles, ils sont dangereux. En effet, le fait de vous considérer comme un  » expert  » dans un domaine quelconque suppose que vous avez atteint votre plein potentiel. Cela implique que vous avez atteint un sommet excitant dans votre carrière et que votre soif de connaissances dans un domaine particulier a été étanchée. En d’autres termes, les experts se considèrent comme des  » je-sais-tout « .

Mais si au lieu de vous considérer comme un expert, vous vous considériez comme un étudiant ? Vous changez alors de centre d’intérêt. Au lieu de vous limiter ou de vous préoccuper outre mesure de la façon dont les autres vous perçoivent, votre préoccupation première devient votre apprentissage. Les erreurs ne sont plus des « échecs », mais plutôt des occasions d’apprentissage. Cela influence toute votre approche du travail et de la vie.

Comment Nadella met œuvre cet état d’esprit chez Microsoft ?

 » Au lieu de dire « j’ai une idée », dites « j’ai une nouvelle hypothèse, allons la tester, voyons si elle est valide, demandons à quelle vitesse nous pouvons la valider ». Et si elle n’est pas valide, passez à la suivante. » 

« Il n’y a pas de mal à annoncer un échec, si l’hypothèse ne fonctionne pas. Pour moi, être capable de trouver de nouvelles façons de faire les choses, c’est par une série d’échecs, une série de tests d’hypothèses. »

Alors, que vous soyez un PDG, un employé, un parent, un enfant ou tout ce qui précède, essayez-le dès aujourd’hui : tester une hypothèse. Si ça marche, trouvez comment l’améliorer. Si ce n’est pas le cas, passez à l’idée suivante.

Mais quoi qu’il arrive, souvenez-vous : Ne soyez pas un « je-sais-tout ». Soyez un « j’apprends-tout ».

     
   0 Commentaires Lire la suite

puce Laissez un commentaire

j’ai lu et accepte la politique de confidentialité de ce site

 
VOS CONTACTS

Vos contacts :

Gérard Rodach Maryse Hania
PRÉSENTATION
ACTUALITÉS
EBOOK
NOS LIVRES
CATÉGORIES
LIENS
RECHERCHE
S'ABONNER
ARCHIVES
         
Accueil / Blog
Qui sommes-nous ?
Nos interventions
 
Nos publications
Nous contacter
Documents téléchargeables
CGV
Politique de confidentialité
Information légales