English English
Dalett
Formation professionnelle, coaching individuel et collectif, stratégie de carrière
 
Accueil
Blog
Qui
Sommes-nous ?
Nos
Interventions
Nos
Publications
Nous
Contacter
 
Le blog d’Hercule Martin Manager
 
puce Pourquoi je ne trouve pas de travail ?
Rubrique : Changer de job Publié le vendredi, 24 juillet 2009
   

Vous êtes dans une entreprise et l’on ne vous propose pas le poste dont vous rêvez. Vous souhaitez quitter une entreprise, mais les recruteurs ne semblent être guère convaincus par vos réalisations. Vous êtes sur le « carreau » et n’attirez l’attention de personne. Il y a de quoi être découragé. « Le monde est contre moi » vous dites-vous peut-être, mais vous-même êtes-vous avec le monde ?

Chercher un job que ce soit en interne ou non est une activité difficile qui se prépare longtemps à l’avance. C’est souvent lorsque vous êtes en pleine ascension que vous devez vous poser la question. Malheureusement, surchargé de travail ou enivré par l’air des sommets, vous êtes trop préoccupé par vos résultats à court terme pour vous en préoccuper. C’est le syndrome bien connu des commerciaux qui ne prospectent que lorsque le carnet de commandes est vide. Hélas, cela prend du temps de convaincre des prospects qui ne vous ont que rarement vu. Ils se mordent alors les doigts en se disant « la prochaine saison difficile, je ne ferais pas avoir » et…ils recommencent souvent dès que leurs affaires repartent. .

Voici trois conseils à méditer :

  • Que proposez-vous ?

Pourquoi avez-vous été choisi dans votre dernier poste ? Quelles sont les qualités qui vous ont fait réussir à ce poste ? Votre savoir-faire qui vous a fait accéder à ce poste il y a quelques temps est-il toujours d’actualité ? Votre environnement a peut-être changé. Que veulent acheter vos interlocuteurs ? Avec la crise financière, les entreprises ont toujours de responsables financiers, mais est-ce avec le même profil ?

  • Etes-vous en ligne avec votre offre ?

Est-ce que votre CV vous représente et met en évidence votre valeur ajoutée ? Des directeurs de marketing, il y en a pléthore, mais parmi ceux-ci, il y en a peu de bons. Non pas parce que les autres soient mauvais, mais vous n’êtes un bon directeur de marketing qu’en fonction des compétences requises et de la culture de l’entreprise et du marché. Vous pouvez être un bon « marketing man » dans le textile : votre marché n’a rien à voir avec la Hi Tech. De même, vous pouvez avoir des compétences de gestion de projet transverse (en marketing) qui peuvent vous permettre de réussir aussi bien dans certaines sociétés du textile qu’Hi-Tech, tout simplement parce qu’elles partagent des cultures de mode de gestion décentralisé communes, mais être incapable de réussir dans une autre entreprise textile à culture centralisée. Alors, où pensez-vous donner le meilleur de vous-même ?

  • Avez-vous une démarche organisée ou vous laissez-vous porter par les opportunités qui se présentent ?

Tout comme le domaine où vous exercez, les marchés sont compétitifs aujourd’hui. pour une annonce, les recruteurs reçoivent tellement d’offres qu’ils ne passent plus d’annonces. Moralité : il faut apprendre à exister, à se faire voir et à se faire chasser. C’est tout l’art de la séduction : « donner envie », « faire la part du mystère », « susciter la curiosité », … Cela réussit ni en proclament ses succès, ni en se cachant, mais en travaillant de manière diffuse.

Tout cela s’appelle le « personal branding » et a de beaux jours devant lui Par Gérard Rodach (auteur de « Changer de job », ESF)

     
   0 Commentaires Lire la suite

puce Laissez un commentaire

j’ai lu et accepte la politique de confidentialité de ce site

 
VOS CONTACTS

Vos contacts :

Gérard Rodach Maryse Hania
PRÉSENTATION
ACTUALITÉS
EBOOK
NOS LIVRES
CATÉGORIES
LIENS
RECHERCHE
S'ABONNER
ARCHIVES
         
Accueil / Blog
Qui sommes-nous ?
Nos interventions
 
Nos publications
Nous contacter
Documents téléchargeables
CGV
Politique de confidentialité
Information légales