English English
Dalett
Formation professionnelle, coaching individuel et collectif, stratégie de carrière
 
Accueil
Blog
Qui
Sommes-nous ?
Nos
Interventions
Nos
Publications
Nous
Contacter
 
Le blog d’Hercule Martin Manager
 
puce Transmettre challenge n°22 Faites de la mémorisation un jeu grâce au chunking !
Rubrique : Les clés de l'employabilité,Mieux gérer le changement permanent Publié le jeudi, 9 janvier 2020
   

Notre mémoire (à court terme) est limitée. Sa capacité́ de stockage (en langage savant, « l’empan mnésique » = capacité́ du cerveau à mémoriser un certain nombre d’informations pendant un court moment) est limitée à 7 éléments (à +/- 2 éléments).

Pourquoi ? Parce que la mémoire consomme beaucoup d’énergie et que notre cerveau s’épuise vite.

Que faire ?

Étape 1 : pratiquez le chuncking. En anglais, un chunck est un tronçon, un gros morceau… En quoi cela consiste-t-il ?

– A limiter la quantité́ d’information à transmettre et à se concentrer sur l’essentiel. Ensuite à découper l’information à digérer en gros morceaux.

– A inciter les apprenants à construire des liens entre les données, à les regrouper en catégories puis à leur donner un sens. Il est plus facile de mémoriser le nombre ci-dessous en le découpant en numéros de téléphone ou de dates.

L’apprenant mémorise toujours sept éléments, mais la taille des morceaux et le sens donné permettent d’optimiser la charge mentale et de renforcer le processus mnémonique.

Étape 2 : planifier vos séances en suivant les principes de la pratique distribuée. Le constat est que nous retenons mieux les informations rencontrées en début et en in d’une séance. A cela s’ajoute le fait que la durée moyenne d’attention d’un adulte est de 12 minutes en moyenne.

Vous faciliterez donc la mémorisation grâce à des séances :

– Plus courtes = multiplication de début et de fin de séances.

  • En amont, créez de l’intérêt par votre communication.
  • En début de séance, stimulez l’envie d’apprendre : faites ressentir un manque, montrez un bénéfice (gain de temps, de reconnaissance…).
  • En fin de séance, prévoyez un « évènement » qui crée un temps fort et ancre l’apprentissage.

– Étalées dans le temps = mieux vaut apprendre un peu tous les jours et en mesurer l’impact que beaucoup dans une seule journée.

Source : Gérard Rodach, « Apprendre à faire apprendre, éditions DALETTRES, 2018

     
   0 Commentaires Lire la suite

puce Laissez un commentaire

j’ai lu et accepte la politique de confidentialité de ce site

 
VOS CONTACTS

Vos contacts :

Gérard Rodach Maryse Hania
PRÉSENTATION
ACTUALITÉS
EBOOK
NOS LIVRES
CATÉGORIES
LIENS
RECHERCHE
S'ABONNER
ARCHIVES
         
Accueil / Blog
Qui sommes-nous ?
Nos interventions
 
Nos publications
Nous contacter
Documents téléchargeables
CGV
Politique de confidentialité
Information légales