English English
Dalett
Formation professionnelle, coaching individuel et collectif, stratégie de carrière
 
Accueil
Blog
Qui
Sommes-nous ?
Nos
Interventions
Nos
Publications
Nous
Contacter
 
Le blog d’Hercule Martin Manager
 
puce Transmission challenge n°44 Apprendre en collaborant à distance
Rubrique : Formation,Gérer son temps et ses priorités,Mieux gérer le changement permanent,transmission Publié le mercredi, 10 juin 2020
   

Le covid 19 et la généralisation du travail à distance qui a en résulté ont conduit à de nouvelles formes de collaboration. Que ce soit par le fait de la distance ou la création de nouveaux réseaux de travail, la très grande majorité des collaborateurs en situation de travail à distance a dû apprendre sur le tas à composer avec.

La particularité de l’apprentissage en lien avec un groupe est que l’apprenant apprend non seulement un nouveau mode de travail mais doit également interagir avec ses collègues et leurs nouvelles pratiques. Le groupe sert alors de miroir et un équilibre se crée au fil de l’eau.

Cette interculturalité qui se développe dans le groupe passe non seulement par la tâche et les outils ad hoc, mais aussi par le langage et les modes de correspondance.

Selon les travaux d’universitaires comme Quintin et De Lièvre, le mode de collaboration va être fonction de six paramètres :

  • L’attendu et les produits / services à traiter
  • L’enchaînement des activités entre les membres de l’équipe
  • La taille du groupe
  • Les modes d’animation et de suivi
  • Les outils de réflexivité
  • Les modes d’interaction au sein du groupe.

En effet, même si un mode de travail à distance peut être copié sur un mode présentiel, les facteurs humains et la distance viennent changer les règles du jeu.

Quelques exemples :

  • L’autonomie de l’apprenant est plus importante et suppose plus de maturité
  • Le contrôle plus faible nécessite un cadrage plus précis du travail demandé et du résultat attendu
  • L’interdépendance dans le groupe conduit à une communication formelle et informelle plus intense pour rompre avec l’isolement

Cela signifie que le sachant ou l’animateur de ce groupe prenne en compte cinq leviers :

  • L’animation à la fois individuelle et collective doit être repensée
  • La motivation extrinsèque (objectifs, challenges…) doit laisser plus de place à la motivation intrinsèque (partage en groupe, plaisir du travail bien fait)
  • Dans ce contexte, l’apprenant joue plus un rôle d’acteur et sa participation et son implication sont à valoriser
  • La cohésion de l’équipe est fondamentale dans la montée en puissance de la motivation intrinsèque.
     
   0 Commentaires Lire la suite

puce Laissez un commentaire

j’ai lu et accepte la politique de confidentialité de ce site

 
VOS CONTACTS

Vos contacts :

Gérard Rodach Maryse Hania
PRÉSENTATION
ACTUALITÉS
EBOOK
NOS LIVRES
CATÉGORIES
LIENS
RECHERCHE
S'ABONNER
ARCHIVES
         
Accueil / Blog
Qui sommes-nous ?
Nos interventions
 
Nos publications
Nous contacter
Documents téléchargeables
CGV
Politique de confidentialité
Information légales