English English
Dalett
Formation professionnelle, coaching individuel et collectif, stratégie de carrière
 
Accueil
Blog
Qui
Sommes-nous ?
Nos
Interventions
Nos
Publications
Nous
Contacter
 
Le blog d’Hercule Martin Manager
 
puce A quoi reconnaît-on quelqu’un de convaincant ?
Rubrique : Les clés de l'employabilité Publié le lundi, 12 mars 2007
   

Nous avons tous besoin d’être convaincant pour vendre nos idées, notre valeur ajoutée, nous-mêmes.. et ce auprès de nos collègues, de nos managers et de nos clients (internes ou externes).

L’image caricaturale est celle d’une personne avec beaucoup de bagout, qui s’accroche à vous et vous harcèle. Mais, dans le fond, nous savons que lorsque nous rencontrons quelqu’un comme cela, cela agit plus comme un repoussoir qu’une incitation à être convaincu (sauf si nous sommes convaincus de l’idée, du produit ou du service proposé).

Quelles sont les trois caractéristiques de quelqu’un de convaincant ?

  • la maîtrise de l’entretien :

la question n’est pas de savoir qui parle et combien de temps, mais qui oriente la conversation et pose les questions. Cela parait évident, mais faites l’expérience autour de vous-même, nous avons tous tendance à sur-argumenter sans trop écouter nos interlocuteurs. Action : préparez quelques questions ouvertes pour faire parler votre interlocuteur t tenez compte de ses attentes.

  • La gestion du temps :

cela va depuis l’attente avant un entretien ou les interruptions dans un entretien jusqu’à la durée de l’entretien lui-même. Plus vous acceptez d’être interrompu dans un entretien et plus vous perdez en crédibilité aux yeux de votre interlocuteur. Dans ce cas-là sachez arrêter la discussion et proposez un nouveau rendez-vous. En ce qui concerne la durée de l’entretien, fixez-la dès le départ avec votre interlocuteur et respectez-la même si votre interlocuteur veut aller au-delà du temps imparti. Vous suscitez son envie et sa curiosité.

  • L’endurance :

vous êtes convaincu d’une idée. Cela vous a pris un certain temps pour la bâtir et la structurer. Pourquoi voulez-vous que votre interlocuteur soit convaincu immédiatement ? Lui aussi, il lui faudra plus ou moins de temps pour être convaincu. Alors, ne baissez pas les bras dès qu’une idée est rejetée, mais plutôt chercher d’autres modes d’argumentation pour comprendre les attentes et les besoins. La conviction est affaire de temps !

Avec ces trois conseils, faites progresser votre employabilité !

     
   0 Commentaires Lire la suite

puce Laissez un commentaire

j’ai lu et accepte la politique de confidentialité de ce site

 
VOS CONTACTS

Vos contacts :

Gérard Rodach Maryse Hania
PRÉSENTATION
ACTUALITÉS
EBOOK
NOS LIVRES
CATÉGORIES
LIENS
RECHERCHE
S'ABONNER
ARCHIVES
         
Accueil / Blog
Qui sommes-nous ?
Nos interventions
 
Nos publications
Nous contacter
Documents téléchargeables
CGV
Politique de confidentialité
Information légales