English English
Dalett
Formation professionnelle, coaching individuel et collectif, stratégie de carrière
 
Accueil
Blog
Qui
Sommes-nous ?
Nos
Interventions
Nos
Publications
Nous
Contacter
 
Le blog d’Hercule Martin Manager
 
puce Carrière : le monde demain appartiendra-t-il aux hyperactifs ?
Rubrique : Les clés de l'employabilité Publié le samedi, 10 septembre 2011
   

Les médias ont attiré notre attention ces dernières années sur les enfants hyperactifs (à ne pas confondre avec les hyper-actifs –en 2 mots- qui s’organisent bien) qui souffrent de Trouble de Déficit de l’Attention (TDA/H). Cela concerne environ 4% des jeunes et se caractérise par l’incapacité à se concentrer, de l’impulsivité et de l’hyperactivité (nervosité, bougeotte…). Ce phénomène, non seulement touche les mêmes devenus adultes, mais aussi se développe auprès de populations non concernées à cause des modes de vie en entreprise (pression, volume d’informations à traiter, vie en open space avec la promiscuité associée…). Une maladie qui empêche une carrière professionnelle ? Pas si sûr !

Il existe en fait trois types de TDA/H : ceux qui souffrent de trouble déficitaire d’attention (TDA) et qui sont plutôt hypo-actifs (apathiques), les hyperactifs (TDAH) qui passent inlassablement d’un projet à l’autre sans en terminer la plupart et les impulsifs qui ont un tempérament explosif et agissent sans trop réfléchir.

Intéressons-nous plus particulièrement aux deux dernières catégories : ils semblent présenter de graves défauts pour la vie en communauté professionnelle traditionnelle : retards permanents, cyclothymique, confusion, hyperémotivité, .. A éviter de mettre derrière un bureau pour un travail régulier !

Le paradoxe est qu’ils ont aussi des qualités comme l’intuition, la spontanéité, le goût de la passion extrême ou la capacité à rebondir qui peuvent être non seulement utiles, mais aussi adaptés aux métiers dans l’air du temps. En effet, ces capacités les aident dans des activités d’actions courtes, demandant une forte réactivité, ne nécessitant pas une grande organisation (un encadrement de style militaire peut y suppléer), où l’emploi du temps se remplit plutôt par l’extérieur et bénéficiant de remerciements immédiats.

Quels métiers alors pour les hyperactifs ? Ils sont très variés : serveurs de restaurant, informaticiens (maintenance), golden boys, pompiers (avec un bon encadrement), urgentistes, commerciaux autonomes, entrepreneurs (si soutenu au niveau administratif)…

Allons plus loin, sont-ils bridés pour monter plus haut dans la hiérarchie ? En principe oui, mais en fait, leurs capacités à gérer des multitâches et à rebondir leur permettent (parfois) d’atteindre des postes clés.

Moralité : regardez vos qualités plutôt que vos défauts (ou vos lacunes). Alors, prêt à devenir un hyperactif ?

     
   0 Commentaires Lire la suite

puce Laissez un commentaire

j’ai lu et accepte la politique de confidentialité de ce site

 
VOS CONTACTS

Vos contacts :

Gérard Rodach Maryse Hania
PRÉSENTATION
ACTUALITÉS
EBOOK
NOS LIVRES
CATÉGORIES
LIENS
RECHERCHE
S'ABONNER
ARCHIVES
         
Accueil / Blog
Qui sommes-nous ?
Nos interventions
 
Nos publications
Nous contacter
Documents téléchargeables
CGV
Politique de confidentialité
Information légales