English English
Dalett
Formation professionnelle, coaching individuel et collectif, stratégie de carrière
 
Accueil
Blog
Qui
Sommes-nous ?
Nos
Interventions
Nos
Publications
Nous
Contacter
 
Le blog d’Hercule Martin Manager
 
puce Demain, je deviens une personne du matin
Rubrique : Gérer son temps et ses priorités,L'humeur du jour,Lectures d'Hercule Martin Publié le dimanche, 27 décembre 2015
   

Une résolution pour 2016 ? Il y a les gens du matin et ceux du soir. Il y a ceux qui sont prêts à travailler dès l’aube et d’autres à qui on ne doit rien demander avant 11 heures (et encore), mais qui, le soir, sont très productifs. C’est lié à notre biorythme, mais cela a aussi un aspect culturel : dans les entreprises françaises (et notamment parisiennes), il est difficile de joindre les personnes avant 9h30 (il y a le café du matin !) mais les réunions de fin d’après-midi sont courantes. Aux USA, les salariés (dans les bureaux) commencent souvent vers 7h30 et terminent plutôt vers 17h.

Peut-on changer ? Peut-on devenir, si on est du soir, plutôt une personne du matin (pour toute bonne raison) ?

Deux témoignages (un tiré de la revue Medium (https://goo.gl/3v5QOH) et un autre d’un article publié sur Huffington Post (http://goo.gl/RkY5aZ).

John Zeratsky (sur Medium) voulait être d’attaque en arrivant tôt au bureau. Il se couche tôt et se lève très tôt (vers 6h00) et commence doucement en savourant son café sans regarder son portable. Il fait des tâches « automatiques » (faire la vaisselle, ranger…) pour laisser le temps à son organisme de se réveiller.

Marine Le Breton (post sur Huffington Post) a repris l’expérience et s’est aussi créée des routines : lever 6h, puis petit déjeuner, 10’ de méditation et 30’ de natation : « Après un tel rituel, je me sens apaisée, en forme. Le matin, j’arrive à boucler très rapidement un article, j’ai l’impression d’être plus productive que d’habitude. »

Son bilan, après quelques semaines (liste non exhaustive) :

Points négatifs:

  • Ce désagréable sentiment d’avoir pris 50 ans d’un coup quand j’avais envie d’éteindre la lumière à 22h.
  • L’impression de mettre sa vie sociale entre parenthèse. La perspective de se lever tôt le matin a quelque peu anéanti ma motivation à sociabiliser.

Points positifs:

  • Cette sensation grisante de travailler quand tout est calme, qu’il fait encore nuit, loin de la précipitation matinale et du bruit qui règne parfois tard dans la nuit.
  • Cette impression d’avoir déjà réussi sa journée alors même qu’elle n’a pas encore commencé.
  • La productivité accrue tout au long de la matinée.
  • Un meilleur sommeil.

Alors, les matinaux ont-ils raison ? Faut-il se coucher et se lever plus tôt, avoir une hygiène de vie différente… ?

Je laisse le mot de la fin à Marine : «Quantitativement, le positif l’emporte largement sur le négatif. Malgré tout, c’est une routine que je me vois mal appliquer quotidiennement à moins de devenir folle. Certains jours, ce n’est juste pas possible, à moins de se priver d’un concert, d’une sortie entre amis…).»

Vous connaissez maintenant la recette. A vous de choisir.

Bonne année 2016

Merci à Grégor Brandy (Slate) qui m’a fait découvrir ces posts. 

     
   0 Commentaires Lire la suite

puce Laissez un commentaire

j’ai lu et accepte la politique de confidentialité de ce site

 
VOS CONTACTS

Vos contacts :

Gérard Rodach Maryse Hania
PRÉSENTATION
ACTUALITÉS
EBOOK
NOS LIVRES
CATÉGORIES
LIENS
RECHERCHE
S'ABONNER
ARCHIVES
         
Accueil / Blog
Qui sommes-nous ?
Nos interventions
 
Nos publications
Nous contacter
Documents téléchargeables
CGV
Politique de confidentialité
Information légales