English English
Dalett
Formation professionnelle, coaching individuel et collectif, stratégie de carrière
 
Accueil
Blog
Qui
Sommes-nous ?
Nos
Interventions
Nos
Publications
Nous
Contacter
 
Le blog d’Hercule Martin Manager
 
puce Etes-vous le meilleur ennemi de votre carrière ?
Rubrique : Les clés de l'employabilité Publié le vendredi, 17 avril 2015
   

sannat1

Beaucoup de personnes sont très douées pour attribuer aux autres ou / et aux événements pourquoi elles ne réussissent pas. Même si Freud a mis en exergue ces mécanismes de défense comme le déni (« je ne suis pas non organisé »)  ou la rationalisation (« j’ai raté le rendez-vous parce que mon collègue ne me l’a pas rappelé »),  ils continuent à faire des ravages et notamment au niveau de votre carrière. Eric Berne l’a aussi illustré en Analyse Transactionnelle avec le jeu psychologique : « battez-vous ! ».

Quelques exemples

  1. Vous avez du mal à établir des relations professionnelles saines

Personne ne vous a demandé d’être à l’aise avec tout le monde. De là à reporter la faute sur les autres, il n’y a qu’un pas.

Ceux qui ont dépassé ce stade ont des relations saines avec les autres. Ils acceptent les autres comme ils sont. Cela ne les empêche pas de ne pas être d’accord parfois avec eux, ni de se mettre en colère si la situation l’exige. Il les regarde simplement comme des interlocuteurs avec qui il faut construire pour aller de l’avant.

  1. Vous êtes en colère contre tout le monde

Si vous êtes en guerre avec tout le monde sur votre lieu de travail, il est fort possible que vous ayez déjà été dans une telle situation auparavant. Comme précédemment, il peut y avoir des gens ou des situations  qui vous énervent plus que d’autres, mais de là à généraliser ces cas…

Gardez à l’esprit votre but final et faites de votre colère un levier dynamique pour avancer (et non vous replier)

  1. Vous n’écoutez pas les signaux forts

Un signal fort (un recadrage, une convocation disciplinaire, voire une lettre AR d’avertissement) peut arriver à tout le monde à tort ou à raison.

Mais en avoir plusieurs sans avoir pris conscience des causes et surtout des signaux faibles est révélateur d’un état d’esprit.  Apprenez de l’expérience.

  1. Vous vous trouvez en permanence des excuses

Les autres ou la situation peuvent être des excuses valables, mais acceptez aussi votre part de responsabilité. Tirez-en les leçons et progressez.

 

Personne n’est parfait. Simplement certains avancent en se remettant en cause. Si cela vous semble difficile, faites-vous accompagner par un mentor ou coach professionnel. N’attendez pas trop longtemps. C’est comme la fièvre : pris à temps, cela se soigne bien. Après au stade de la bronchite, c’est une autre histoire.

 Source : https://www.themuse.com/

     
   1 Commentaire Lire la suite

Un commentaire pour “Etes-vous le meilleur ennemi de votre carrière ?”

  1. c’est vraiment intéressant

puce Laissez un commentaire

j’ai lu et accepte la politique de confidentialité de ce site

 
VOS CONTACTS

Vos contacts :

Gérard Rodach Maryse Hania
PRÉSENTATION
ACTUALITÉS
EBOOK
NOS LIVRES
CATÉGORIES
LIENS
RECHERCHE
S'ABONNER
ARCHIVES
         
Accueil / Blog
Qui sommes-nous ?
Nos interventions
 
Nos publications
Nous contacter
Documents téléchargeables
CGV
Politique de confidentialité
Information légales