English English
Dalett
Formation professionnelle, coaching individuel et collectif, stratégie de carrière
 
Accueil
Blog
Qui
Sommes-nous ?
Nos
Interventions
Nos
Publications
Nous
Contacter
 
Le blog d’Hercule Martin Manager
 
puce Intelligence collective : le système des Things
Rubrique : Lectures d'Hercule Martin,Les clés de l'employabilité,Mieux gérer le changement permanent,transmission Publié le mardi, 16 novembre 2021
   

Nous avons échangé ces dernières semaines sur le double cercle samoan ou encore sur le bâton de parole des amérindiens.

Il n’est pas toujours utile d’aller très loin pour trouver de telles méthodes : les assemblées des tribus antiques de l’Europe du Nord (Thing) écoutaient les paroles de toute la tribu tout en gardant une place à part aux anciens pour construire la loi commune. Le système des « things », qui consiste à partager et à encadrer l’exercice du pouvoir, est encore présent dans les institutions contemporaines.

Les things sont le berceau viking de la démocratie car leur naissance constituait la première tentative d’introduire un système représentatif permettant de régler les différents sur une place publique neutre, de façon non-violente.

Le thing était l’assemblée des gens libres d’un pays, d’une province ou d’une  subdivision administrative. Il y avait donc une hiérarchie des things, de manière que chaque thing local soit représenté au thing de province et ainsi de suite.

Le thing se réunissait à des intervalles réguliers, légiférait, élisait des chefs et des rois, jugeait en fonction des lois établies qui étaient mémorisées et récitées par le Lögsögumad, le chroniqueur de la loi, dont le rôle était de mémoriser et de réciter les lois. Dans le cadre de certains things, les Althings, tout homme libre avait le droit de vote. Pour d’autres things, les « things de la loi », c’est la couronne et les communautés locales qui agissaient conjointement pour interpréter la loi.

Le système des things, qui consiste à partager et à encadrer l’exercice du pouvoir, est encore présent dans les institutions contemporaines. Plusieurs things sont encore actifs de nos jours. Le parlement islandais est toujours connu en tant qu’Althing.

Dans le cadre actuel de la mondialisation croissante, l’histoire des things nous rappelle l’importance de cadres juridiques forts et des tentatives de résoudre les conflits sans avoir recours à la violence.

Une méthode à adapter en intelligence collective : des règles claires, un « chroniqueur de la loi » pour en rappeler le respect et une large expression de tous

Source : https://www.thingsites.com

     
   0 Commentaires Lire la suite

puce Laissez un commentaire

j’ai lu et accepte la politique de confidentialité de ce site

 
VOS CONTACTS

Vos contacts :

Gérard Rodach Maryse Hania
PRÉSENTATION
ACTUALITÉS
EBOOK
NOS LIVRES
CATÉGORIES
LIENS
RECHERCHE
S'ABONNER
ARCHIVES
         
Accueil / Blog
Qui sommes-nous ?
Nos interventions
 
Nos publications
Nous contacter
Documents téléchargeables
CGV
Politique de confidentialité
Information légales