English English
Dalett
Formation professionnelle, coaching individuel et collectif, stratégie de carrière
 
Accueil
Blog
Qui
Sommes-nous ?
Nos
Interventions
Nos
Publications
Nous
Contacter
 
Le blog d’Hercule Martin Manager
 
puce Les outils de la créativité
Rubrique : Les clés de l'employabilité Publié le samedi, 3 mars 2007
   

Regardez différemment votre environnement ! Un résumé des approches avec l’appui de Paul Hubert des Menards du cabinet Créargie (qui interviendra en direct prochainement sur ce blog)

Si les méthodes de créativité n’occupent qu’une petite part dans le processus d’innovation, leur apport peut être déterminant, car sans idée neuve, pas d’innovation. Le credo de base de tous les défenseurs de cette approche est que tout individu est créatif. Encore faut-il placer les gens dans les bonnes dispositions, les séances de créativité ayant justement pour objectif de faire venir les idées. Il faut que le cerveau utilise des chemins qu’il n’a pas l’habitude d’emprunter, Les trois phases essentielles de l’innovation sont l’imprégnation, l’illumination et la cristallisation

L’école intuitive

Il existe deux écoles. La première est intuitive et regroupe toute une série d’outils, depuis le « brain- storming » conceptualisé par Alex Osborn, consistant à procéder par association d’idées, la « pensée latérale », une méthode mise au point par Edward de Bono, ou encore celle de Ned Herrmann, qui s’appuie sur la théorie du cerveau droit et du cerveau gauche. Sont également utilisées celle du portrait chinois (« si j’étais le problème »), celle du rêve (« le produit idéal »), celle du changement de contexte, celle du jeu de rôle…

Par exemple, dans les séances, il est interdit de dire non. Les participants sont invités à reformuler leur réponse en expliquant comment il serait possible de faire moins cher. Les participants sont invités à définir les secteurs économiques dans lesquels ils ne voudraient surtout pas aller, à associer leur produit à un animal, à résoudre leur problème en se plaçant d’un autre point de vue ou encore à essayer de transposer leur problème dans un autre contexte. Ces méthodes ont toutes en commun de privilégier le travail de groupe, de mélanger les différents profils, de nécessiter le recours à un animateur et surtout de privilégier l’imagination tout en fixant un cadre précis afin d’éviter les digressions inutiles.

L’approche rationnelle

La deuxième école privilégie l’approche rationnelle. La méthode la plus utilisée, Triz, part d’une analyse statistique des brevets existants et du principe que les problèmes rencontrés pendant la conception d’un nouveau produit présentent des analogies, et que des solutions analogues doivent pouvoir s’appliquer

Alors, changez de lunettes !

     
   0 Commentaires Lire la suite

puce Laissez un commentaire

j’ai lu et accepte la politique de confidentialité de ce site

 
VOS CONTACTS

Vos contacts :

Gérard Rodach Maryse Hania
PRÉSENTATION
ACTUALITÉS
EBOOK
NOS LIVRES
CATÉGORIES
LIENS
RECHERCHE
S'ABONNER
ARCHIVES
         
Accueil / Blog
Qui sommes-nous ?
Nos interventions
 
Nos publications
Nous contacter
Documents téléchargeables
CGV
Politique de confidentialité
Information légales