English English
Dalett
Formation professionnelle, coaching individuel et collectif, stratégie de carrière
 
Accueil
Blog
Qui
Sommes-nous ?
Nos
Interventions
Nos
Publications
Nous
Contacter
 
Le blog d’Hercule Martin Manager
 
puce Quelle histoire racontez-vous (à vous et / ou aux autres) ?
Rubrique : Les clés de l'employabilité Publié le dimanche, 6 février 2011
   

Les livre et articles sur le storytelling (cf. « Storytelling, la machine à fabriquer des histoires et à formater les esprits », de Christian Salmon, la Découverte, 2007) ont créé l’image que le storytelling est un tissu de mensonges bâti par les « puissants » pour nous tromper. Pourtant, cette pratique est très ancienne et chacun d’entre nous l’utilise (plus ou moins bien) au quotidien. Alors, si nous devons « storyteller », autant bien le faire et à bon escient.

L’information factuelle et exacte est nécessaire, mais ce qui fait entrer ces données dans l’esprit des gens et leur donne leur pleine dimension, c’est leur dimension émotionnelle. Les études de psychologie ont montré que l’émotion dans les histoires rehausse la compréhension de l’auditeur, la mémorisation et l’intérêt sur ce sujet. L’auditeur fait un lien avec des évènements qui lui sont arrivés.

C’est exactement ce que nous voulons faire quand nous voulons capter l’attention de quelqu’un, d’un auditoire, voire d’une communauté. Voici six exemples d’histoires que nous pouvons (avoir à) raconter lors d’une recherche d’emploi, une reconversion, une recherche de fonds…

  1. « Qui suis-je ? » : une histoire à votre propos
  2. « Pourquoi suis-je ici ? » : ce que vous apportez à l’autre (et ce que vous en attendez)
  3. « La leçon » : l’enseignement sur ce que d’autres ont obtenu en pariant sur vous.
  4. « la vision » : ce que le futur réserve à celui qui pariera sur vous.
  5. « La proximité des valeurs » : le partage des valeurs entre vous et votre interlocuteur (ou le groupe de personnes, l’organisation)
  6. « La levée des objections » : une histoire du style « je sais ce que vous pensez » pour prévenir et répondre aux objections.

Ces histoires ne sont pas nécessairement fausses. Elles sont simplement ré-imaginées avec assez de détails et d’émotion pour donner le sentiment à votre interlocuteur que cela est bien réel. Vous ne pouvez obliger les gens à écouter vos histoires, mais vous pouvez leur dire des histoires qui le méritent. Alors faites-le bien et mettez-y de l’émotion.

A titre d’exemple, voici une vidéo (assez ancienne), qui illustre bien ces propos :

http://youtu.be/zyGEEamz7ZM

ou bien <iframe title= »YouTube video player » width= »480″ height= »390″ src= »http://www.youtube.com/embed/zyGEEamz7ZM » frameborder= »0″ allowfullscreen></iframe>

     
   0 Commentaires Lire la suite

puce Laissez un commentaire

j’ai lu et accepte la politique de confidentialité de ce site

 
VOS CONTACTS

Vos contacts :

Gérard Rodach Maryse Hania
PRÉSENTATION
ACTUALITÉS
EBOOK
NOS LIVRES
CATÉGORIES
LIENS
RECHERCHE
S'ABONNER
ARCHIVES
         
Accueil / Blog
Qui sommes-nous ?
Nos interventions
 
Nos publications
Nous contacter
Documents téléchargeables
CGV
Politique de confidentialité
Information légales