English English
Dalett
Formation professionnelle, coaching individuel et collectif, stratégie de carrière
 
Accueil
Blog
Qui
Sommes-nous ?
Nos
Interventions
Nos
Publications
Nous
Contacter
 
Le blog d’Hercule Martin Manager
 
puce Travailler plus de 40 heures par semaine est inutile !
Rubrique : Les clés de l'employabilité Publié le samedi, 14 avril 2012
   

Si vous travaillez plus de 40 heures, lisez cet article et montrez-le à votre boss. Ce n’est pas moi qui le dit, mais des centaines d’études qui démontrent clairement que c’est à la fois non productif et même dangereux pour vous et… pour votre employeur.

Il est de bon ton aujourd’hui de travailler (et de faire travailler) 45, 50, 55 heures voire plus (sans compensation). Sara Robinson vient de publier dans Salon.com un très intéressant article qui fait le point sur ce sujet. Elle démontre que si cela correspondait au départ à une demande des syndicats (descendre de 48h à 40h), le patronat sauta sur l’occasion d’en faire un chiffre magique (peut-être de peur que les syndicats ne veuillent aller plus loin : ce sont les gouvernements qui ont abaissé la semaine à 39 h. puis à 35h en France). Dans les années 80, il était même de bon ton de considérer comme du bon management d’empêcher ses collaborateurs trop tard le soir (je l’ai personnellement vécu).

Pendant des décennies, des centaines d’études démontrèrent qu’on pouvait améliorer la productivité sur huit heures et faire autant qu’en dix heures. Bien sûr, les heures supplémentaires ont un effet positif à court terme, mais très vite le rendement (et l’attention) décroît et réduit les gains attendus (C’est illustré par la Loi d’Illich : au-delà d’un certain seuil, la productivité du temps investi décroît puis devient négatif). Une étude citée montre que rester 50% de temps en plus au travail n’accroit les résultats que de 25%, sans compter l’usure physique et psychologique.

Oui, mais alors, pourquoi restons-nous si longtemps au travail ? La faute à un méchant patron ? La peur de perdre son emploi ? Une charge de travail trop importante ou une mauvaise organisation ? En fait, quitter son bureau à l’heure (= plus tôt) est souvent plus difficile psychologiquement que concrètement. La boutade, à propos des hypermarchés, où les chefs de rayon qui partent à 18h30 sont salués par leurs collègues d’un « tu prends ton après-midi » n’est pas seulement en vogue dans ce milieu. Pour beaucoup de personnes, il y a une forte corrélation entre le temps consacré au travail et l’importance que nous ressentons à ce sujet. Nous vivons dans une société qui valorise la compétition et se lamenter de sa charge de travail et de son manque de sommeil, nous mettons en valeur que nous faisons tout cela pour offrir le meilleur à notre entreprise…et à notre famille.

Passer de longues heures au travail, en d’autres termes, c’est plus pour nous sentir important que pour réellement faire du travail efficace.

     
   0 Commentaires Lire la suite

puce Laissez un commentaire

j’ai lu et accepte la politique de confidentialité de ce site

 
VOS CONTACTS

Vos contacts :

Gérard Rodach Maryse Hania
PRÉSENTATION
ACTUALITÉS
EBOOK
NOS LIVRES
CATÉGORIES
LIENS
RECHERCHE
S'ABONNER
ARCHIVES
         
Accueil / Blog
Qui sommes-nous ?
Nos interventions
 
Nos publications
Nous contacter
Documents téléchargeables
CGV
Politique de confidentialité
Information légales