English English
Dalett
Formation professionnelle, coaching individuel et collectif, stratégie de carrière
 
Accueil
Blog
Qui
Sommes-nous ?
Nos
Interventions
Nos
Publications
Nous
Contacter
 
Le blog d’Hercule Martin Manager
 
puce Trop de choses à faire ? Allez vous coucher…
Rubrique : Les clés de l'employabilité Publié le vendredi, 23 décembre 2011
   

La période de fin d’années est traditionnellement une période de congés, de repos et… de nuits courtes (avec entre autres les réveillons). Toute l’année (hormis les vacances, les RTT, les week-ends, …) vous courrez après le sommeil, mais il y a tant à faire, me diriez-vous. « Vous vous reposerez à la retraite » lancent à leurs troupes certains tortionnaires de la productivité. Faut-il pour cela rester éveiller pour réussir ou au moins ne pas rater une opportunité ?

Etes-vous un insomniaque heureux ? « L’insomnie creuse l’intelligence », écrivait Duras. Certains artistes en faisaient partie et y voyaient une aire salutaire de liberté et de création (Gide, Kafka, Nerval, Prévert, Barbara, etc.). Qui n’a jamais entendu parler de l’artiste (peintre, écrivain, …) chez qui le désir de créer le propulse volontairement dans un état d’hyperexcitation qui le tient en éveil ?

Hormis ces cas d’exception, nous avons conscience que nous passons environ un tiers de notre vie à dormir et que cela est capital pour notre santé. Même si le sommeil n’a pas livré tous ses secrets, nous sentons confusément que sommeil et créativité peuvent être liés.

Quelques cas célèbres :


  • Newton aurait trouvé la loi de la gravité en dormant sous un pommier
  • Victor Hugo et Richard Wagner ont trouvé de nombreuses sources d’inspiration durant leur sommeil
  • Salvador Dali accrochait sur la porte de sa chambre, au moment de se coucher, une pancarte sur laquelle il était écrit « Silence, je travaille… »

Alors, profitez de toutes occasions non seulement durant les congés mais aussi pendant l’année pour dormir (et/ou faire des siestes). Pour en profiter pleinement sur le plan du sommeil, attention à votre utilisation (notamment nocturne) de l’ordinateur : la lumière intense diffusée par l’écran (à l’heure où l’obscurité devrait être la plus forte) est susceptible d’inciter notre cerveau à croire qu’il est 14 ou 16 heures, et non le moment de se préparer au repos. De même, votre créativité en tirera parti si vous faites e amont une liste de vos actions à faire et des questions que vous vous posez. La solution peut venir en dormant.

Enfin, il n’y a pas que le sommeil profond ou la sieste pour favoriser la créativité. Les états de conscience qui précèdent le sommeil ou l’éveil peuvent être aussi des moments privilégiés pour la créativité, tout comme les rêves.

Un dernier point : savez-vous que le droit à la sieste est inscrit dans la constitution chinoise (article 49) ? J’ai eu l’occasion d’animer des groupes de chinois : ils ont besoin d’une heure de sieste après le déjeuner, mais après c’est vraiment reparti. L’économie chinoise marche-t-elle plus mal que la nôtre pour cela ?

Bonnes fêtes !

     
   0 Commentaires Lire la suite

puce Laissez un commentaire

j’ai lu et accepte la politique de confidentialité de ce site

 
VOS CONTACTS

Vos contacts :

Gérard Rodach Maryse Hania
PRÉSENTATION
ACTUALITÉS
EBOOK
NOS LIVRES
CATÉGORIES
LIENS
RECHERCHE
S'ABONNER
ARCHIVES
         
Accueil / Blog
Qui sommes-nous ?
Nos interventions
 
Nos publications
Nous contacter
Documents téléchargeables
CGV
Politique de confidentialité
Information légales