English English
Dalett
Formation professionnelle, coaching individuel et collectif, stratégie de carrière
 
Accueil
Blog
Qui
Sommes-nous ?
Nos
Interventions
Nos
Publications
Nous
Contacter
 
Le blog d’Hercule Martin Manager
 
puce Le manager ergonome
Rubrique : Les clés de l'employabilité Publié le jeudi, 1 mars 2007
   

Pour des objectifs sur les coûts cachés d’un environnement inconfortable

Si vous interrogez des personnes qui ont quitté leur job, vous serez surpris de constater qu’à côté des réponses classiques (meilleures opportunités de carrière ou de salaires, mésententes, …), les conditions de travail jouent un rôle non négligeable.


Un mauvais éclairage, des postes de travail inadéquats, des outils technologiques plus contraignants qu’utiles jouent un rôle non négligeable dans notre satisfaction au travail et notre productivité :

  • Un éclairage insuffisant (et : ou l’absence de lumière naturelle) diminue le rendement
  • Un chauffage trop fort ou trop faible change notre comportement. Notre corps s’adapte spontanément à des températures entre 18° et 22°. Un degré de plus ou de moins et nous surcompensons au détriment de notre efficacité.
  • Faire un travail de concentration près d’un photocopieur ou de voisins bruyants joue à contre-courant
  • Une mauvaise climatisation et la chaleur dégagée par les ordinateurs devient vite insupportable

L’ergonomie dérive du mot grec « ergon » qui signifie « travail ». Bien sûr, de nombreuses entreprises se soucient d’ergonomie. Les CHSCT s’y intéressent de près et globalement les conditions s’améliorent.

Toutefois, des progrès sont encore à faire à deux niveaux :

  • La technologie parfois trop complexe ou inadéquate qui prend le pas sur les personnes. Ces dernières subissent des outils complexes perçus comme des contraintes et non des aides. Les contraintes de coûts font que souvent les entreprises installent des systèmes packagés qui prennent peu en compte le travail spécifique des personnes.
  • Le management qui considère souvent ces conditions de travail comme des données statiques et ne fait pas assez réfléchir les collaborateurs à l’amélioration de leurs conditions de travail. Pourtant cela contribuerait fortement à l’amélioration de la productivité. Malheureusement les coûts cachés n’apparaissent pas dans les objectifs et les résultats.

A quand le manager ergonome des coûts cachés ?

     
   0 Commentaires Lire la suite

puce Laissez un commentaire

j’ai lu et accepte la politique de confidentialité de ce site

 
VOS CONTACTS

Vos contacts :

Gérard Rodach Maryse Hania
PRÉSENTATION
ACTUALITÉS
EBOOK
NOS LIVRES
CATÉGORIES
LIENS
RECHERCHE
S'ABONNER
ARCHIVES
         
Accueil / Blog
Qui sommes-nous ?
Nos interventions
 
Nos publications
Nous contacter
Documents téléchargeables
CGV
Politique de confidentialité
Information légales