English English
Dalett
Formation professionnelle, coaching individuel et collectif, stratégie de carrière
 
Accueil
Blog
Qui
Sommes-nous ?
Nos
Interventions
Nos
Publications
Nous
Contacter
 
Le blog d’Hercule Martin Manager
 
puce Managez-vous selon la loi de Jante ?
Rubrique : Lectures d'Hercule Martin,Les clés de l'employabilité Publié le vendredi, 24 février 2017
   

loi de janteLa Loi de Jante est un concept peu connu dans nos pays latins, mais très répandu dans les pays scandinaves, d’où il tire son origine.

Jante (prononcer yannte) est le nom d’une petite ville fictive de province au Danemark, décrite par un auteur danois, Aksel Sandemose, dans son roman de 1933 intitulé « Un fugitif dépasse ses limites ». 

Dans ce roman, Sandemose dépeint cette ville comme vivant sous le joug de règles tacites, qu’il présente sous forme d’un décalogue, appelé la Loi de Jante :

  1. Tu ne dois pas croire que tu es quelqu’un !
  2. Tu ne dois pas croire que tu vaux autant que nous !
  3. Tu ne dois pas croire que tu es plus malin ou plus sage que nous !
  4. Tu ne dois pas t’imaginer que tu es meilleur que nous !
  5. Tu ne dois pas croire que tu sais mieux que nous !
  6. Tu ne dois pas croire que tu es plus que nous !
  7. Tu ne dois pas croire que tu es capable de quoi que ce soit !
  8. Tu ne dois pas te moquer de nous !
  9. Tu ne dois pas croire que quelqu’un s’intéresse à toi !
  10. Tu ne dois pas croire que tu peux nous apprendre quelque chose !

Comment cela se traduit dans le management, au Danemark, par exemple ?

Dans une entreprise, ce besoin d’égalité se reflète par une distance hiérarchique faible entre un supérieur et ses employés. L’organisation est souvent plate et conduite par peu d’échelons hiérarchiques. Les supérieurs sont, en général, accessibles et se posent sur un pied d’égalité avec les autres employés.

Dans le management danois, ce besoin d’égalité laisse une place importante à chaque individu. Peu importe le travail, chaque individu y est responsabilisé et est vu comme un facteur de succès. Prendre des initiatives, donner son avis, contredire son supérieur si nécessaire ou tout simplement contribuer et s’impliquer sont des valeurs privilégiées et positives.

Le mode de communication danois se caractérise par son informalité. En effet, les formules de politesse sont bien souvent réduites, voire inexistantes et le mode de communication très direct.

La communication est très directe. Les mails sont, par exemple, simples et courts. Une communication directe permet de faire passer un message clair et évite les quiproquos.

La flexibilité est une des principales caractéristiques du modèle danois. Les horaires de travail sont généralement très flexibles. Il est facilement possible de prendre un rendez-vous personnel sur son temps de travail et de rattraper ses heures plus tard.

Les Danois n’aiment pas être restreints par trop de règles, de planifications et aiment être indépendants. C’est à travers cette liberté laissée que naissent les nouvelles idées. Le concept «pense en dehors de la boîte» est très valorisé. D’où la réputation danoise dans l’innovation et le design. Il en est de même en entreprise, les nouvelles idées et les projets innovants et peu classiques ne font pas peur.

Adapté de  http://www.frenchweb.fr/management-danois-un-style-unique-base-sur-le-bien-etre-et-la-prise-dinitiative/277961
     
   0 Commentaires Lire la suite

puce Laissez un commentaire

j’ai lu et accepte la politique de confidentialité de ce site

 
VOS CONTACTS

Vos contacts :

Gérard Rodach Maryse Hania
PRÉSENTATION
ACTUALITÉS
EBOOK
NOS LIVRES
CATÉGORIES
LIENS
RECHERCHE
S'ABONNER
ARCHIVES
         
Accueil / Blog
Qui sommes-nous ?
Nos interventions
 
Nos publications
Nous contacter
Documents téléchargeables
CGV
Politique de confidentialité
Information légales