English English
Dalett
Formation professionnelle, coaching individuel et collectif, stratégie de carrière
 
Accueil
Blog
Qui
Sommes-nous ?
Nos
Interventions
Nos
Publications
Nous
Contacter
 
Le blog d’Hercule Martin Manager
 
puce Soyez philosophe !
Rubrique : L'humeur du jour Publié le samedi, 30 août 2008
   

La vraie rentrée 2008-2009 commence cette semaine. Peut-être avez-vous fini vos vacances depuis longtemps ou juste maintenant. Qu’importe ! L’effet de masse fait que votre boite mail va exploser avec ceux en retard à traiter et les nombreuses réponses qui vous parviendront. Le stress va (re)monter à l’approche des derniers mois de l’année. Permettez-moi de vous raconter une histoire pour démarrer ce dernier quadrimestre.

C’est l’histoire d’un homme pauvre qui vit à la campagne. Il a seulement deux richesses : son fils et son cheval. Un jour, son fils, par mégarde, laisse s’échapper le cheval. Les villageois lui disent : « quel malheur ! ». Le paysan se contente de répondre : « qui sait ? C’est peut être bien, c’est peut être mal ! ».

Quelques jours plus tard, il voit un grand nuage de poussière au loin qui se rapproche. C’est son cheval qui arrive accompagné de dizaines de chevaux sauvages. Ils entrent tous dans l’enclos. Les villageois lui disent : « quelle chance ! Quel bonheur ! ». Le paysan se contente de répondre : « qui sait ? C’est peut être bien, c’est peut être mal ! ».


Son fils entreprend de dresser le plus bel étalon. Ce dernier le fait tomber et le fils se casse la jambe. Les villageois lui disent : « quel malheur ! ». le paysan se contente de répondre : « qui sait ? C’est peut être bien, c’est peut être mal ! ».

La semaine suivante, l’armée passe et recrute tous les jeunes vaillants pour aller à la guerre. Les villageois lui disent : « quelle chance ! Quel bonheur ! ». Le paysan se contente de répondre : « qui sait ? C’est peut être bien, c’est peut être mal ! »…

Alors, en lisant les bonnes et mauvaises nouvelles que vous trouverez dans vos mails et votre courrier, soyez philosophe : acceptez qu’un même évènement peut avoir une dimension négative et une autre positive. Un peu de philosophie permet d’éviter de trop stressé et de compenser par des actes irréfléchis.

Bonne reprise !

     
   0 Commentaires Lire la suite

puce Laissez un commentaire

j’ai lu et accepte la politique de confidentialité de ce site

 
VOS CONTACTS

Vos contacts :

Gérard Rodach Maryse Hania
PRÉSENTATION
ACTUALITÉS
EBOOK
NOS LIVRES
CATÉGORIES
LIENS
RECHERCHE
S'ABONNER
ARCHIVES
         
Accueil / Blog
Qui sommes-nous ?
Nos interventions
 
Nos publications
Nous contacter
Documents téléchargeables
CGV
Politique de confidentialité
Information légales