English English
Dalett
Formation professionnelle, coaching individuel et collectif, stratégie de carrière
 
Accueil
Blog
Qui
Sommes-nous ?
Nos
Interventions
Nos
Publications
Nous
Contacter
 
Le blog d’Hercule Martin Manager
 
puce Transmettre Challenge n° 11 Accepter de se faire accompagner
Rubrique : Les clés de l'employabilité,Mieux gérer le changement permanent Publié le jeudi, 17 octobre 2019
   

Entre transmettre occasionnellement et accompagner sur quelques mois voire un ou deux ans un ou plusieurs apprenants, il y a une marge. Accompagner sur des moyen terme, c’est à la fois avoir une démarche construite et rencontrer toutes sortes de situations auxquelles l’accompagnateur n’est peut-être pas préparé : les humeurs de l’apprenant, le blocage sur certains points, la tentation de l’apprenant de dériver vers d’autres voies trop vite…

L’accompagnateur peut se sentir parfois un peu démuni, voire un peu seul. Au-delà du sentiment de position haute (« je suis celui qui sait ») ou de volonté (« je ne vais pas demander. C’est l’apprenant qui doit s’adapter »), il peut y avoir aussi l’envie d’élargir ses pratiques et de se remettre en cause. Après tout, transmettre son savoir n’est pas seulement un but pour autrui. Cela a de la valeur pour soi, parce que celui à qui on a transmis du savoir pourra nous aider, alléger notre charge de travail…

Comment se remettre en cause ?

Il y a des approches « statiques » et d’autres « dynamiques ».

Les approches « statiques » consistent à apprendre au travers d’ateliers ou de formation (au coaching par exemple). Vous y apprenez des méthodes et beaucoup sur vous-même, mais vous n’y trouvez pas toujours des retours sur vos problèmes au quotidien qui peuvent être multiples.

Les approches « dynamiques » tournent autour de la supervision : avoir un superviseur (qui vous sert de miroir) ou appartenir à un groupe de pairs où chacun échange ses cas et obtient le feedback des autres permettent des enrichissements multidisciplinaires. Ils vous permettent à la fois d’enrichir votre pratique, et aussi à enrichir celle des autres.

Les deux approches (statique et dynamique) ne sont pas opposées : elles sont complémentaires. Tout dépend de votre besoin et de votre envie de vous remettre en cause (le cliché du Maître qui sait tout et doit être « arrogant » pour s’affirmer a encore de beaux jours devant lui).

Nous y reviendrons dans nos prochains challenges.

     
   0 Commentaires Lire la suite

puce Laissez un commentaire

j’ai lu et accepte la politique de confidentialité de ce site

 
VOS CONTACTS

Vos contacts :

Gérard Rodach Maryse Hania
PRÉSENTATION
ACTUALITÉS
EBOOK
NOS LIVRES
CATÉGORIES
LIENS
RECHERCHE
S'ABONNER
ARCHIVES
         
Accueil / Blog
Qui sommes-nous ?
Nos interventions
 
Nos publications
Nous contacter
Documents téléchargeables
CGV
Politique de confidentialité
Information légales